28 janvier 2022

Conférence-débat « L’académisme de la provocation » avec Jean-Philippe Domecq à la galerie L’Achronique le 27 septembre

L’Achronique Art & Philosophie 

Conférence-débat : L’académisme de la provocation. Invité : Jean-Philippe Domecq 

Jeudi 27 septembre 2018 à 19h Entrée libre

Inscription recommandée sur
WWW.A-CHRONIQUES.COM

Galerie l’Achronique
42, rue du Mont-Cenis
75018 Paris
caroline@achroniqueatelierartiste.net

Cet évènement est organisé par la galerie associative l’Achronique dans le cadre de l’exposition VERTIGES par Claude Duvauchelle.

«  La presse s’est fait écho de la récente démission du directeur de l’Ecole nationale des beaux-arts, Jean-Marc Bustamante, au motif qu’il ne s’est pas senti soutenu par le ministère de la culture à la suite de la pétition d’étudiants qui, enfarinage à l’appui lors de la cérémonie de présentation annuelle des travaux de l’école, ont dénoncé le harcèlement sexuel et les dérives racistes auxquels, selon eux, il serait resté sourd. Tant que les faits ne sont pas avérés, on doit essayer de comprendre tant les étudiants que Jean-Marc Bustamante et son ministère de tutelle ; le conditionnel s’impose. Il s’impose moins à propos d’un fait légèrement antérieur qui n’est pas une « affaire » et qui ne relève pas de l’enquête administrative ni de l’appréciation morale, mais du débat d’opinion culturelle… »

Jean-Philippe Domecq 

D’abord connu pour son Robespierre, derniers temps (1984), Jean-Philippe Domecq est membre du comité de la rédaction de la revue Esprit et fut co-rédacteur de Quai Voltaire, revue littéraire.

Egalement romancier et essayiste, il est connu pour ses essais, du fait des polémiques qu’ils ont suscités, notamment son approche contestataire de ce qu’il a nommé « l’Art du Contemporain », dont il fait la critique de la critique, en alliant analyse des théories et description des attitudes que celles-ci révèlent. En résulte, dans l’esprit d’une littérature « moraliste » héritée des Provinciales ou des Caractères, une certaine Comédie de la critique qui campe à vif les milieux d’art et l’époque.

Bibliographie: http://leblogdedomecq.blogspot.fr