Hommage rendu à Edgar Morin le 7 février à Mautauban

7 février 2020 – Montauban (Tarn-et-Garonne). Programme complet de la journée ci-dessous, ainsi que l’implication de la classe de terminale du lycée Michelet.

La délégation régionale Midi-Pyrénées de « Mémoire et Espoirs de la Résistance », l’association des Amis de la Fondation de la Résistance, représentées avec les Amitiés Internationales André Malraux, par Robert Badinier, accueillent Edgar Morin invité non seulement pour une conférence, mais aussi pour visiter une villa repérée, qui pourrait bien être un des lieux occupés pendant la seconde guerre mondiale par Clara et Florence Malraux, la villa des Pâquerettes, lieu qu’il a bien connu en leur compagnie… et qu’il pourrait bien retrouver lorsqu’il fera la visite de cette maison lors de sa venue à Montauban.

Précisions de Robert Badinier : Clara s’y était repliée avec sa fille Florence, ainsi que Madeleine Lagrange, la veuve de l’ancien ministre du Front populaire, et son fils Serge. Elle était en lien avec Edgar Morin et son adjoint Jean Krazatz, Allemand antifasciste, qui étaient hébergés en 1943 dans la maison des époux Robène à Pechbonnieu, dans la banlieue toulousaine. Leur domicile aura servi de « camp de base pour la constitution du Mouvement de Résistance des Prisonniers de Guerre et Déportés ». Clara les avait associés à cette organisation dont Edgar Morin allait devenir délégué régional fin 1943, pour la région R4. Ils ont pu y organiser « un réseau de résistance et d’incitation à la désertion pour les soldats allemands cantonnés à Toulouse ». En tant que responsable régional du MRPGD, Edgar Morin faisait des tracts pour les prisonniers de guerre et déportés du travail qui étaient dans des usines allemandes. Il les mettait dans des pots de confiture faisant partie des colis qui étaient expédiés.

A l’issue de la conférence, Edgar Morin dédicacera son livre Les souvenirs viennent à ma rencontre.  Au cours de la séance de signature, il lui sera remis par la municipalité la médaille de citoyen d’honneur de Montauban. Laurent Robène, petit-fils de Blanche Robène, offrira à Edgar Morin un cadeau au nom de sa famille. La rencontre se terminera par l’interprétation de couplets en français et en allemand de l’hymne européen. Elle sera parrainée par les Amitiés Internationales André Malraux et la Société des Membres de la Légion d’Honneur du Tarn-et-Garonne.

PROGRAMME DU VENDREDI 7 FEVRIER 2020

CONFÉRENCE ET DÉDICACE DU LIVRE D’EDGAR MORIN

« LES SOUVENIRS VIENNENT A MA RENCONTRE »

MAISON DE LA CULTURE DE MONTAUBAN

1) A 15 h : DANS LA SALLE DES CONFÉRENCES AU 1er ÉTAGE

– Le contrôle des entrées par Nadège Loublier, gérante de la librairie La femme renard à Montauban.

– Le mot de bienvenue de Brigitte Barèges, maire de Montauban, présidente du Grand Montauban.

– Le mot de bienvenue de Robert Badinier, délégué régional Midi-Pyrénées de Mémoire et Espoirs de la Résistance, l’association des Amis de la Fondation de la Résistance, correspondant départemental des Amitiés Internationales André Malraux : présentation de l’historique du projet et du déroulement de la rencontre.

– La projection sur grand écran d’un documentaire vidéo ( 5’) sur la vie et l’oeuvre d’Edgar Morin.

– LA CONFÉRENCE D’EGAR MORIN : deux thèmes seront abordés :

son engagement dans la Résistance

la crise de civilisation que traverse l’humanité

Un intermède est prévu entre les deux parties pour une lecture d’un 1er extrait de son livre évoquant la villa des Pâquerettes.

– Les questions posées par l’assistance au conférencier.

– La remise de la médaille de citoyen d’honneur de Montauban à Edgar Morin, par Brigitte Barèges.

– L’interprétation du chant des partisans par des choristes du lycée Théas sous la conduite de Sophie Grébert, professeur d’éducation musicale.

2) A 16 h 30 : DANS LA SALLE DE RÉCEPTION DU REZ-DE-CHAUSSÉE

Le cocktail offert par la municipalité de Montauban.

– LA SÉANCE DE SIGNATURE au cours de laquelle Edgar Morin dédicacera son livre de souvenirs. Elle sera émaillée de deux intermèdes :
La remise à Edgar Morin d’un cadeau offert à l’auteur par Laurent Robène au nom de sa famille qui l’a hébergé en 1943 à Pechbonnieu.

La lecture par Léonie Robène d’un extrait du livre d’Edgar Morin sur sa rencontre avec Clara Malraux.

L’interprétation au piano de l’Hymne européen en français et en allemand par Marie-Cécile Fayolle, professeur de lettres modernes.

Lycée J.Michelet,
Classe de terminale L3 ,
Enseignant de philosophie,  C. Roelandt

Préparation à la participation à la conférence de M. E. Morin

Deux séances de deux heures ont été consacrées à la préparation de la conférence de M .Morin .

Présentation de la vie et de l’œuvre du philosophe, exposition synthétique du contenu général de deux ouvrages à savoir : le paradigme perdu, la méthode, les sept savoirs nécessaire à l’éducation du futur.

Une présentation des principaux concepts développés par l’auteur a été réalisée :

– la pensée complexe

– la reliance

– le bioculturel

Puis une présentation de l’ouvrage « quelle école voulons-nous ? » a été faite

– thèmes (présentation synthétique du contenu des chapitres)

– lecture de texte choisis dans l’ouvrage

– A partir de ces lectures, réflexion participative des élèves sur les sujets de :

* le rôle de l’école (interrogation sur le sens de l’expression « l’école la vie »,  l’école entre culture humaniste et utilitariste).  Qu’attendent les élèves de l’école ?

* Le rôle de l’enseignant dans une société en pleine révolution technologique (l’école à l’heure du numérique) .Comment penser les apprentissages ? L’enseignant peut-il se réduire à être « un directeur de recherche » ?  Enseigner, socioconstructivisme ou verticalité ?

* Les relations entre les disciplines : jusqu’où peut-on pratiquer la pensée complexe, c’est-à-dire ici appliqué à l’école, la transdisciplinarité ?

* Comment envisager les relations d’autorité entre enseignants et élèves ? Suffit-il d’être charismatique et « passionné » pour enseigner ? Comment est vécue l’autorité au quotidien ?

* réflexion participative sur la notion de confiance comme socle et projet scolaire et social. Rapport entre confiance et discours politique, entre confiance et vérité. Le problème de la défiance. La crise de confiance de la démocratie représentative. La question de la reproduction des inégalités sociales ? L’école peut-elle tout ?