Vient de paraître « Malraux. Dictionnaire de l’imaginaire » par Jean-Pierre Zarader (14 mars 2017)

André Malraux ne souhaitait pas que les textes publiés, aujourd’hui, sous le titre les Écrits sur l’art soient lus comme une histoire de l’art ou bien comme une esthétique, par refus, sans doute, d’aboutir à une théorie de l’art, à des concepts abstraits et figés, là où les thèmes mêmes de la métamorphose et de l’imaginaire excluent toute pensée systématique. Le « dictionnaire Malraux » conçu par Jean-Pierre Zarader apparaît dès lors comme une gageure : reconstruire sous forme de constellation cohérente les écrits épars de l’auteur du Musée imaginaire, et leur conférer, n’en déplaise à ce dernier, le statut d’une véritable pensée de l’art. Certes, il s’agit bien d’un abécédaire, mais qui, en vertu du mode d’exposition convaincant et séduisant adopté par Zarader, parvient à mettre en évidence ce que celui-ci nomme la « structure » et la « logique interne » des textes. Les « adresses » agencées par ordre alphabétique ne sont pas celles d’un « simple » vocabulaire. Ce sont pour chacune, précise fort justement l’auteur, « de petits essais qui tentent de saisir la pensée de Malraux dans ce qu’elle a de plus méconnu », et font valoir la portée théorique et conceptuelle d’une réflexion exigeante et passionnée sur la création artistique de notre temps.

Editions Klincksieck. Parution : 14 mars 2017

Comments are closed.