André Malraux – Ses plus belles fulgurances par Sylvie Howlett

   Édition de Sylvie Howlett. Illustrations de Loïc Sécheresse
Collection Folio entre guillemets (n° 13), Gallimard. Parution : 22-04-2016

Malraux avait le sens de la beauté, de l’aventure, de la politique, du romanesque… et de la formule! «J’ai appris aussi qu’une vie ne vaut rien, mais que rien ne vaut une vie…», écrit-il dans Les Conquérants ; ou bien «L’audio-visuel oriente ce qu’il prétend rapporter» (L’Homme précaire et la littérature) ; mais aussi, dans L’Espoir, «Quand on contraint une foule à vivre bas, ça ne la porte pas à penser haut» ; sans compter «J’écris pour posséder mes songes» dans Royaume farfelu. Ça claque, ça tonne, ça donne à penser : ce parcours dans toute l’œuvre malrucienne rassemble des pépites qu’on s’étonne à peine de trouver toujours d’actualité.

Comments are closed.